PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

Dans le domaine de la sécurité civile, des évènements exceptionnels (usine AZF à Toulouse et les inondations de la Somme en 2001, tempête de 1999, dégâts neige de 2005…) nous rappellent régulièrement que les situations susceptibles de perturber le fonctionnement quotidien de nos organisations sont nombreuses.

 

Dans tous les cas le désarroi, les attentes des administrés les amène à interpeller la puissance publique dont ils attendent qu’elle soit capable d’apporter, dans l’urgence, des réponses à ces situations imprévues.

La loi de la modernisation de la sécurité civile d’août 2004 a donc créé les outils nécessaires au Maire dans son rôle de partenaire majeur de la gestion d’un évènement de sécurité civile avec, entre autre, l’institution du Plan Communal de Sauvegarde.

 

L’objectif du Plan Communal de Sauvegarde est de se préparer préalablement en se formant, en se dotant de modes d’organisation, d’outils techniques pour pouvoir faire face à tous ces catastrophes et éviter ainsi de basculer dans une crise.

 

Notre Plan Communal de Sauvegarde a été présenté en préfecture le 24 novembre 2008, il est aujourd’hui consultable en mairie.



Les signaux d'alertes

Lorsqu’une sirène d’alerte retentit, il faut se mettre à l’abri, de préférence dans un local clos et s’informer sur la situation en écoutant la radio ou en regardant la télévision. Pour s’assurer de la bonne diffusion de ces messages, une convention de partenariat a été signée par le Ministère de l’intérieur avec Radio France et une autre avec France Télévisions.


Des essais de sirènes du réseau national d'alerte se déroulent le premier mercredi de chaque mois, à midi. Le signal d’essai mensuel est une variation du signal sur un cycle d’une durée de 1 minute et 41 secondes, pour ne pas être confondu avec le signal d’alerte.


Le signal d'alerte nationnal.

Le signal de fin d'alerte

Le signal d'alerte pour une rupture de barrage.

Pour accéder au Plan Communal de Sauvegarde cliquez ICI (Accès réservé)

L'Agence régionale de santé (ARS) d'Aquitaine souhaite améliorer la communication faite auprès de la population sur la qualité de l'eau potable et plus largement sur les sujets de santé environnementale, préoccupation majeure de nos concitoyens.   

 

Pour disposer d'éléments concrets, nous avons confié, fin 2011, à l'ORSA (Observatoire Régional de la Santé Aquitaine) la réalisation de 2 enquêtes auprès de l'ensemble des maires d'Aquitaine sur :

  •  les modalités de la communication faite en mairie sur la qualité de l’eau potable (affichage du bulletin d'analyse du contrôle sanitaire) et les besoins d’information des maires en matière de  santé environnementale,
  •  l’amélioration du document de l'ARS présentant le bilan annuel « Qualité des eaux destinées à la consommation humaine » (adressé à chaque abonné avec une facture d’eau).